Menu
Close
9 novembre 2021

La franchise ne connaît pas la crise

Durant la crise sanitaire, le modèle de la franchise a montré ses capacités de résistance : les franchiseurs ont su réagir vite pour aider leurs franchisés : plan de sauvetage de trésorerie, suspension du versement des redevances mensuelles, digitalisation accrue, échanges des bonnes pratiques grâce au rôle crucial de l’animateur de réseau. La franchise en temps de crise, c’est la parfaite illustration de « l’union fait la force » !

Une expansion territoriale incontestée

Les réseaux de franchises ont continué à progresser : on comptabilise 80.000 points de vente franchisés au total, soit une augmentation de 5%, et un chiffre d’affaires global en hausse de 10% qui culmine à 68 milliards d’euros. Ces performances illustrent la résilience dont est capable le modèle économique de la franchise.

La franchise est aussi un vecteur de la redynamisation des centres-villes. 33% des nouveaux franchisés s’installent dans des villes de moins de 200.000 habitants. Ces entrepreneurs s’impliquent dans la vie de quartier, ils créent de l’emploi, ils participent au développement harmonieux du territoire, pour le bénéfice des consommateurs.

Les atouts de la franchise

  • Un concept clé en main pour un démarrage rapide : grâce à un savoir-faire modélisé et à la formation continue, le franchisé se lance avec « ceinture, bretelles, airbag ».
  • Des services et des outils à disposition : une centrale d’achat pour les approvisionnements à des conditions tarifaires avantageuses, l’accès à des services informatiques via un cloud dédié où sont partagés les bases de données, serveurs, stockage, mise en réseau, logiciels, etc…
  • La sécurité : l’objectif du franchiseur est que le franchisé performe et atteigne rapidement ses objectifs. Il s’agit donc d’une relation « gagnant-gagnant » qui garantit réussite et sécurité.
  • La performance : les réseaux sont agiles et s’appuient sur l’intelligence collective de leurs franchisés pour questionner leur concept et inventer de nouvelles façons d’attirer la clientèle et de nouveaux franchisés.
  • L’indépendance : les franchisés ont une aspiration profonde d’acquérir plus d’autonomie et de ne plus avoir à subir une quelconque autorité.

Se poser les bonnes questions avant de franchir le pas de la franchise

Être à la tête d’une enseigne de franchise signifie être en première ligne pour la prise de contact. Il est donc primordial davoir un excellent relationnel avec ses clients, ses prospects, ses fournisseurs et avec le Réseau de la franchise. Imaginez votre premier magasin Be Kitchen : un Comptoir, un Urbain ou un Showroom. Vous êtes l’incarnation de l’enseigne, vous reflétez la vision et les valeurs du franchiseur. La convivialité et l’authenticité vous caractérisent. Vous aimez le contact avec les gens, vous aimez les interroger pour comprendre leur projet et les aider à le concrétiser. Préparez-vous à devenir une figure locale dans le paysage économique du quartier et à développer vos aptitudes relationnelles.

Qui dit rejoindre une franchise dit aussi adhérer à un concept global, à un projet d’entreprise. La franchise vous apporte l’indépendance à condition de respecter les codes et processus de l’enseigne. Le modèle Be Kitchen repose sur un savoir-faire éprouvé qu’il convient de réitérer, ceci pour assurer la réussite au long cours de votre entreprise.

Enfin, interrogez-vous sur votre profil et sur votre capacité à prendre des risques. Profil suiveur, préférez des enseignes bien installées où la logique d’autonomie est plus surveillée. Profil pionnier, vous trouvez valorisant de faire partie des premiers franchisés et y voyez de nombreux avantages : vaste choix pour s’implanter, droit d’entrée plus accessible, marges de discussion et capacité d’anticipation. Chez Be Kitchen, nous aimons les défricheurs de tendance !

 

Vous connaissez les atouts de la franchise Be Kitchen et vous vous êtes posé les bonnes questions. Alors, n’attendez pas pour vous mettre à Table ! »